résistances d’hier et d’aujourd’hui

Festival Clamecy

2017

 
SAMEDI 1ER DÉCEMBRESamedi_1er.htmlSamedi_1er.htmlshapeimage_1_link_0
VENDREDI 23 NOVEMBREVendredi_23.htmlVendredi_23.htmlshapeimage_2_link_0
MERCREDI 28 NOVEMBREMercredi_28.htmlMercredi_28.htmlshapeimage_3_link_0
VENDREDI 30 NOVEMBREVendredi_30.htmlVendredi_30.htmlshapeimage_4_link_0
SAMEDI 24 NOVEMBRESamedi_24.htmlSamedi_24.htmlshapeimage_5_link_0

2018

JEUDI 29 NOVEMBREJeudi_29.htmlJeudi_29.htmlshapeimage_6_link_0

REVOIR LES ÉDITIONS PRÉCÉDENTES

FESTIVAL RESISTANCE 2018 : LE PROGRAMME

Le passé est source de dynamisme et d’action. Les républicains démocrates socialistes de Clamecy se sont soulevés en décembre 1851 pour défendre des valeurs qui sont toujours les nôtres. Vécues et ressenties différemment certes, mais l’élan vers plus d’égalité reste intact. Le festival continue de s’écrire avec les habitants de la ville et d’aller au devant des publics. Des rendez-vous musicaux et culturels dans les cafés, inauguration d’une boîte à livres, interventions en milieu scolaire et à l’EHPAD, la Cie Alfred Alerte entraînera le public dans la danse.

L’économie est à l’honneur cette année. Gilles Raveaud, économiste, maître de conférences à l'Institut d'Etudes Européennes de l'université Paris 8 Saint-Denis engagera un dialogue avec le public à propos de son dernier livre « On n’a pas tout essayé ». Pour lui, une mondialisation régulée, c’est possible, une finance au service de l’économie aussi. On peut, aujourd’hui, suivre une voie progressiste et écologique sans sortir de la mondialisation ou de l’Europe.

Également proposés un retour sur Mai 68 avec des projections de films, une rencontre autour de l’histoire de l’Université de Vincennes, une exposition Graphisme et engagement avec le graphiste social Gérard Paris-Clavel, une rencontre Histoire et bande dessinée avec 4 auteurs au style radicalement différent : Christophe Girard (les canuts de Lyon), Mathieu Colloghan (Manif), Raphaël Meyssan (les Communards) et Edmond Baudoin que vous aurez le plaisir de retrouver.

Le festival montre que l’utopie n’est pas seulement un rêve, mais une réalité avec la projection de deux documentaires, l’un de 2004 et l’autre de 2017 sur l’expérience de Trémargat, village du Centre de la Bretagne. Les habitants de cette commune soutiennent l’installation de paysans, s’approvisionnent dans une épicerie de produits bio et locaux, se retrouvent au café associatif et s’éclairent avec Enercoop. La formule fonctionne : le village qui se mourait dans les années 1970 est depuis quinze ans en pleine renaissance. Avec la table ronde Le consom/acteur, un citoyen responsable, le public renforcera ses convictions. Les interventions du journaliste chroniqueur de France Inter Frédéric Denhez et du sociologue Louis Pinto sont attendues.


Pour le comité de programmation du festival

Mireille Hannon

Quatrième édition du Festival Résistance de Clamecy qui œuvre à faire connaître notre ville et son histoire particulière. Le département de la Nièvre a fait partie des 27 départements ruraux qui se sont soulevés à l’annonce du coup d’État de Louis-Napoléon Bonaparte, futur Napoléon III. Épisode mémorable de l’Histoire de France, peu connu du grand public au niveau national.

La résistance rurale de décembre 1851 a surpris Louis-Napoléon Bonaparte. Il ne s’agissait aucunement d’une révolte spontanée, de « jacquerie » sans horizon politique. Ces hommes et ces femmes de 1851 étaient attachés à la démocratie communale, voulaient plus d’éducation, l’accès au crédit, la possibilité de s’associer, de se réunir... Ils savaient ce qu’ils risquaient quand ils se sont soulevés. La répression ne s’est pas fait attendre. À Clamecy et dans ses environs, 1042 arrestations, 150 communes concernées. Des procès hâtifs ont envoyé 500 républicains au bagne. Deux hommes ont été guillotinés sur place.

La municipalité de Clamecy a souhaité rappeler ce moment d’histoire fondateur pour la ville comme pour les environs. C’était hier, mais aujourd’hui la parole républicaine des campagnes de décembre 1851 ne trouve-t-elle pas son surgissement dans les luttes revendicatives de nos territoires ruraux qui prennent à bras le corps la question de la désertification des territoires, la protection de l’environnement, le souci de retisser des liens. Le 23 février 2018, une manifestation à Clamecy de soutien au maintien des Urgences de nuit à l’hôpital a réuni plus 2000 personnes. Les principes d’égalité et d’unité territoriale de la République impliquent un égal accès des citoyens aux services publics sur l’ensemble du territoire.


Claudine Boisorieux,

Maire de Clamecy

LE FESTIVAL RESISTANCE : QU’EST-CE QUE C’EST ?

2015Edition_2015.html
2016Edition_2016.html
2017Edition_2017.html
INFOS PRATIQUESPratique.htmlPratique.htmlshapeimage_14_link_0
DIMANCHE 2 DÉCEMBREDimanche_2.htmlDimanche_2.htmlshapeimage_15_link_0

VENDREDI 23 NOVEMBRE


EHPAD - Hôpital de Clamecy

14h30 :    Cie Alfred Alerte

compagnie de danse contemporaine en milieu rural.



SAMEDI 24 NOVEMBRE


Avenue de la République

10h30-11h30 : Inauguration de la boîte à livres

en partenariat avec la Médiathèque François Mitterrand.                                                   


Galerie de l’Office du Tourisme

11h30-12h30 : Super troc, échange entre particuliers d’objets divers

Concert jazz manouche.   


Café de France

15h : Café philo

avec Julien Gautier, professeur de philosophie dans l’Yonne.


Cinéma Municipal Casino

20h :Projection du documentaire Libre de Michel Toesca

Séance organisée par les Allumeurs des Toiles.

En présence de l’Association Solidarité Migrants du Haut Nivernais

et de la CIMADE NEVERS



MERCREDI 28 NOVEMBRE


Médiathèque François Mitterrand

14h30 : Projection du documentaire

«Vincennes, roman noir pour université rouge»

de Jean Condé et Yolande Robveille.


Café La Taverne

18h : Apéro concert avec le groupe Blue Velvet

proposé par Blues à Clamecy



JEUDI 29 NOVEMBRE


Société Scientifique et Artistique de Clamecy

15h-16h : Atelier découverte « Archives fonds 1851 »

Sur inscription, maximum 12 personnes


Café du Commerce

18h : Apéro concert - Duo GÉRALDINE TORRES,

Chanson française, proposé par l’Association Culture et Loisirs


Cinéma Municipal Casino

20h30 :Mémoire de Mai 68

Proposé par les Allumeurs des Toiles

   MAI 68 : PANO NE PASSERA PAS (1968-1969)

Un documentaire de Danielle Jaeggi et Ody Roos



VENDREDI 30 NOVEMBRE


Société Scientifique et Artistique de Clamecy

15h :Visite des lieux de mémoire de 1851 à Clamecy

Sur inscription, maximum 35 personnes


Caves du Centre culturel Romain Rolland

18h : Inauguration de l’exposition « Graphisme et engagement »

avec le graphiste social Gérard Paris-Clavel


Mairie de Clamecy, salle Romain Rolland

20h30 :Conférence-débat de l’économiste Gilles Raveaud

Présentation de son dernier ouvrage « On n’a pas tout essayé »



SAMEDI 1ER DÉCEMBRE


Mairie de Clamecy, Salle Romain Rolland

10h30-12h30 : Point sur les luttes locales : Les enjeux de l’accès à l’eau

Avec Lucytoyens, Les collectifs d’Étais-la-Sauvin et de Champignelles,

Jean Massé, maire de Saints en Puisaye, premier vice-président du syndicat

des eaux de Puisaye-Forterre et Lison Delsalle, animatrice agro-

environnement, ville de Clamecy.


Médiathèque François Mitterrand, salle audiovisuelle

14h30-16h30 :Table ronde Histoire et Bandes dessinées

Proposée par la Médiathèque François Mitterrand avec les auteurs :

Mathieu Colloghan, auteur de Manif


Christophe Girard, auteur d’une trilogie sur La révolte des canuts de

Lyon


Raphaël Meyssan, auteur de Les damnés de la Commune


Edmond Baudoin, auteur de Gens de Clamecy


Café Mon oncle Benjamin

18h : Apéromix avec Colonel Moutarde


Cinéma Municipal Casino

20h30 :Projection du documentaire Les chemins de Trémargat

de Thierry Le Vacon

Séance organisée par les Allumeurs des Toiles.



DIMANCHE 2 DÉCEMBRE


Mairie de Clamecy, salle Romain Roland

10h30-13h : Table ronde Consom/acteur proposée par la Maison citoyenne

Animée par Jacques Planchon


13h : Repas sous forme de buffet : produits locaux, mets faits maison, boissons...


Cinéma Municipal Casino

17h :Projection du documentaire Les pionniers de Trémargat

de Vincent Mallard

Proposé par les Allumeurs des Toiles.

En présence de Laurent Petite, paysan éleveur à Trémargat et d’un

représentant des Villages du futur, projet du Pays Nivernais Morvan

En savoir plusVendredi_23.htmlVendredi_23.htmlshapeimage_16_link_0
En savoir plusSamedi_24.htmlSamedi_24.htmlshapeimage_17_link_0
En savoir plusMercredi_28.htmlMercredi_28.htmlshapeimage_18_link_0
En savoir plusJeudi_29.htmlJeudi_29.htmlshapeimage_19_link_0
En savoir plusVendredi_30.htmlVendredi_30.htmlshapeimage_20_link_0
En savoir plusSamedi_1er.htmlSamedi_1er.htmlshapeimage_21_link_0
En savoir plusDimanche_2.htmlDimanche_2.htmlshapeimage_22_link_0

Jean Bojko nous a quitté le 20 février 2018. Ami fidèle, la collaboration avec le ThéATR’éPROUVèTe ne date pas d’hier. En 2001, quand à Clamecy, avait été organisé les 150 ans de l’insurrection de décembre 1851, Jean et son équipe avait mis en scène Vol 1851 Clamecy-Cayenne, adaptation par Ivan Charabara, du manuscrit de Numa Millelot, républicain démocrate-socialiste qui s’était engagé en décembre 1851 pour défendre la République contre le coup d’État de Louis-Napoléon Bonaparte. Condamné au bagne de Cayenne en Guyane, Numa Millelot rédigera un manuscrit de 300 pages, qui sera confié à la Société

Scientifique et Artistique de Clamecy par le notaire de la famille à la mort de Numa Millelot.

En 2015, pour la première édition du Festival Résistance, Jean Bojko a repris Vol 1851 Clamecy-Cayenne, il  y a incarné a Numa Millelot,  insurgé déporté à Cayenne. Voix déchirante pleine du désespoir de ne plus jamais revoir sa patrie ni ses parents et du sentiment d'avoir été condamné injustement alors qu'il avait légitimement défendu ses idéaux républicains. « Étrange et merveilleux privilège, que celui de la pensée, qui fera toujours de moi un homme libre ! »

Photos C. Jaquier